GLOSA

une proposition de langue auxiliaire

 

Vous trouverez le site officiel en cliquant ici : http://www.glosa.org/brevi/francais.htm

Glosa est pensé pour être une langue internationale auxiliaire.

Biologiste et linguiste anglais, le Professeur Lancelot HOGBEN a proposé le fruit de ses recherches dans son livre "Interglossa" paru en 1943 chez Pelican Books à Londres. Repris quelques cinquante ans plus tard par Wendy ASHBY et Ronald CLARK, Interglosa est devenu Glosa et fait aujourd'hui l'objet d'une diffusion internationale sur Internet.

L'idée d'une langue auxiliaire pour l'Union Européenne agite les milieux espérantistes et leurs périphéries. C'est un bonne idée, techniquement réalisable à défaut de l'être politiquement en cette année 2006.

Ses racines greco-latines ferait de Glosa un intéressant projet pour une langue auxiliaire commune de l'Union Européenne, si une telle idée devenait populaire. La régularité du système, l'absence possible de toute espèce d'exception, la neutralité du vocabulaire, la facilité d'adoption des nouveaux termes techniques et scientifiques créés en général sur des racines greco-latines, la tolérance à la prononciation (tolérance améliorable encore au prix d'un léger gommage des deux diphtongues inutilement soulignées), font de Glosa une langue de communication très facile à apprendre tout en restant précise. Une grammaire probablement pas plus facile que l'Espéranto ou l'Ido, voire plus difficile malgré la pétition de principe, mais un vocabulaire peut-être plus aisé à dominer du fait de sa réduction à des racines gréco-latines.

Glosa n'est pas exempt de défauts. On signalera :

En revanche un certain nombre d'idées s'avèrent très performantes. On soulignera:

Histoire de vous rendre compte par vous-même, voici trois ou quatre pages utiles :


Je vous présente par ailleurs des variantes personnelles de Glosa : les ERGO-GLOSA