IDO

drapeau IDO
 

Langue artificielle cohérente


Parmi les langues artificielles proposées, l'une des mieux abouties est sans conteste l'IDO.
Née de la volonté de scientifiques au début du XXème siècle, s'appuyant sur plusieurs projets antérieurs et principalement sur l'Esperanto, la langue est aujourd'hui totalement fonctionnelle et serait à même de satisfaire tous les besoins  de communication inter-européens.
Pourtant,
malgré une diffusion rapidement importante, le mouvement perdit de son ampleur après la première guerre mondiale, ses promoteurs s'étant retrouvés dans des camps opposés , et le principal animateur du mouvement , le philosophe mathématicien Louis Couturat  étant décédé dans les premiers jour du conflit.
Aujourd'hui, bien que menacée elle demeure cependant vivante, principalement grace aux communications par Internet qui permettent à des groupes restreints disséminés de rester actifs.
On trouvera tous le liens nécessaires pour mieux connaitre la langue et son usage actuel en visitant le site de son organisation internationale : http://www.ido.li/
Pour un premier contact en Français, on aura intéret à consulter le site de Ido-France malgré son coté vieillot et des références hors de saison à l'Espéranto: http://www.ido-france.org/

On peut en quelques heures seulement comprendre un texte en IDO, la sysntaxe est assez simple et le vocabulaire semble déjà connu du fait de 90% de racines communes avec le français.
Pour cela, je vous conseille en premier la lecture de "Ido en dix leçons" qui en quelques heures vous donnera les bases pour commencer à lire en Ido. Ce petit manuel est télé-chargeable ici : manuel en 10 leçons
La maîtrise de l'écrit est bien évidemment plus difficile, mais il en est de même pour toutes les langues, la nôtre en premier. Pour l'IDO, si on reconnait aisément un mot à la lecture, on ne sait pas spontanément comment se traduit un mot français, d'où longtemps un recours au dictionnaire
Mais si poursuivant votre plaisir vous vous piquez d'écrire dans cette langue, je m'autorise à faire un peu de réclame pour un logiciel fonctionnant sur tous les grands systèmes d'exploitation connus pour micro ordinateurs, Windows, Mac, Linux, Bsd ... que j'ai écrit pour cela et qui se trouve sur la page de ce site :
Vorteko. Un module plus restreint fonctionne sur Android, par le truchement du logiciel Androwish, mais ce n'est pas hyper pratique.
Enfin, avec un peu d'études vous serez à même de lire, entre autres, Gazuyi, revue sans prétentions à parution aléatoire dont j'ai écrit les 6 numéros.




Apprendre la langue internationale Ido

PETIT RESUME DE GRAMMAIRE

- ALPHABET: l'Ido utilise les 26 lettres de l'alphabet latin : a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z.

- PRONONCIATION (transcription phonétique IPA):

CONSONNES : 
  • Les consonnes b, d , f , j , k , l , m , n , p, t, v, z ont exactement la même prononciation qu'en Français.
    b [b], d [d], f [f], j [ʒ], k [k], l [l], m [m], n [n], p [p], t [t], v [v], z [z]
  • c [t͡s] - comme "ts" dans "tsétsé"
  • g [g] - comme dans "gars", jamais comme dans "gendre"
  • h [h] - toujours audible et expiré comme dans "honneur".
  • r [r] - roulé si possible, mais toujours prononcé.
  • s [s] - comme dans "sol", jamais comme dans "rose".
  • w [w] - comme dans "ou" de "oui", jamais comme "v" dans "wagon"
  • x [gz] - comme dans "xénon".
  • y [j] - comme dans "yaourt" ou "yoga", jamais comme dans "dynastie".
  • ch [t͡ʃ] - comme "tch" dans "Tchécoslovaquie", jamais comme dans "chat" ou "choeur".
  • qu [kw] - comme dans "quoi"
  • sh [ʃ] - comme "ch" dans "chat, chemin" 
VOYELLES: 
  • a [a] - comme "a" dans "tanneur".
  • e [e] - comme "e" dans "elle" ou "è" dans "très", jamais comme dans "tenir" ou "mentir"
  • i [i] - comme "i" dans "machine".
  • o [o] - comme "o" dans "trot".
  • u [u] - comme "ou" dans "trou", jamais comme 'u' dans prune
DIPHTONGUES : 
  • au [aṷ] - faire entendre les deux voyelles a-ou, en mettant entre elles le moins d'intervalle possible comme dans l'allemand Haus
  • eu [eṷ] - faire entendre les deux voyelles é-ou, en mettant entre elles le moins d'intervalle possible comme dans l'espagnol europa
Important : si les digrammes au ou eu résultent du rapprochement d'un préfixe ou d'un suffixe avec un radical, ces lettres doivent être prononcées séparément (exemples : neutila [ne-utila], et kreuro [kre-uro]. 

- VOCABULAIRE : la majorité des racines utilisées en Ido proviennent de termes communs aux  grandes langues indo-européennes Allemand, Anglais, Français, Italien, Russe et Espagnol. Quelques unes ne proviennent que des langues germaniques, fort peu des langues slaves et pour quelques mots de l'Esperanto.  On notera avec amusemnt le mot "ucelo" pour oiseau, qui vient de l'italien actuel, et dont la racine ancienne semblable dans notre "oiseau" n'est guère perceptible, on aura au contraire une racine germanique dans "hundo" pour chien, mais ces rares contrexemples ne doivent pas cacher le patrimoine commun qui est exploité dans le dictionnaire.

Exemple :

Ido
Anglais
Français
Allemand
Italien
Espagnol
Russe
banko
bona 
donar
filtrar
gardeno 
kavalo
maro
naciono
studiar 
yuna
bank
good 
to give
to filter
garden
horse
sea
nation 
to study
young
banque
bon 
donner
filtrer 
jardin
cheval
mer
nation
étudier
jeune
bank
gut
geben
filtrieren
garten
pferd
meer
nation
studieren
jung
banca
buono
dare, donare
filtrare
giardino
cavallo
mare
nazione
studiare
giovane
banco
bueno
dar
filtrar
jardin
cavalo
mar
nacion
estudiar
jóven
банк (bank)
хороший (khorochiï)
давать (davat)
фильтровать (filtrovat)
сад (sad)
лошадь (lochad)
море (more)
народ (narod)
учиться (ouchitsia)
молодой (molodoï)

- GRAMMAIRE: elle est la plus simple possible:

  • il n'y a pas d'idiotisme : on traduira il pleut des cordes par : pluvas abondante (il pleut abondamment)
  • il n'y a pas d'exception:
    • tous les noms se terminent au singulier par o et au pluriel par i
    • tous les noms sont neutres. Leurs dérivations masculines et féminines sont obtenues respectivement par les deux suffixes "-ul-" et "-in-"
    • tous les adjectifs se terminent par a. Ils ne s'accordent pas avec le nom qu'il qualifie et peuvent être placés avant ou après ce dernier.
    • tous les adverbes se terminent par e
    • aucun verbe n'est irrégulier. Tous se terminent par ar à l'infinitif, as au présent, is au passé, os au futur, us au conditionnel et ez à l'impératif.
  • emploi de l'accusatif uniquement si nécessaire (un n est ajouté au complément lorsque l'ordre normal sujet-verbe-complément n'est pas respecté)
  • utilisation d'affixes (préfixes et suffixes) permettant d'étendre considérablement le vocabulaire de base et d'exprimer toute la richesse et les nuances d'une langue naturelle en utilisant beaucoup moins de mots. 
    Exemple: à partir de kaval.o (cheval) on peut former kaval.in.o (jument), kaval.ul.o (étalon), etc…
Préfixes Signification Exemples Préfixes Signification Exemples
arki- degré supérieur arkiduko (archiduc) ne- négation neutila (inutile)
bo- parenté par mariage bopatrulo (beau-père) par- jusqu'au bout parlektar (lire jusqu'au bout)
des- contraire desespero (désespoir) para- qui protège contre paravento (paravent)
dis- dissémination dissemar (disséminer) pre- avant predicar (prédire)
ex- ancien exministro (ex-ministre) retro- en arrière retroirar (revenir)
ge- réunit les deux sexes gefrati (frères et soeurs) ri- répétition ridicar, redire
mi- moitié, demi- miklozita (mi-clos) sen- privation senbarba, imberbe
mis- de travers, par erreur misduktar (égarer)      


Suffixes Signification Exemples Suffixes Signification Exemples
-ach- péjoratif (mépris) populacho (populace) -ey- lieu affecté à dormeyo (dortoir)
-ad- fréquence, prolongation dansado(danse) -i- domaine, ressort parokio (paroisse)
-aj- ce qui est fait de lanajo (lainage) ; lektajo (lecture); rezultajo (résultat) -id- descendant semido (sémite)
-al- relatif à; nacionala (national) -ier- caractérisé par rentiero (rentier)
-an- membre senatano (sénateur) -if- produire fruktifar (fructifier)
-ar- collection vazaro (vaisselle) -ig- rendre, faire beligar (embellir); dormigar (endormir)
-ari- qui reçoit l'action legacario (légataire) -ik- malade de ftiziiko (phtisique)
-atr- qui tient de sponjatra (spongieux) -il- instrument pour brosilo (brosse)
-e- qui a la couleur, l'aspect tigrea (tigré) -in- femêle fratino (sœur)
-ebl- qu'on peut videbla (visible) -ind- digne de kondanainda (condamnable)
-ed- ce que contient bokedo (bouchée) -ism- doctrine katolikismo (catholicisme)
-eg- augmentatif belega (superbe) -ist- professionnel pianisto (pianiste)
-em- porté à venjema (vindicatif) -iv- qui peut instruktiva (instructif)
-end- qu'on doit pagenda (payable) (à payer) -iz- munir, garnir vestizar (vêtir)
-er- qui pratique dansero (danseur) -oz- qui a ce que dit la racine poroza (poreux)
-eri- établissement distilerio (distillerie) -ul- mâle katulo (matou)
-es- état, qualité forteso (force) -um- suffixe indéterminé kolumo (col) ; formikumar (fourmiller).
-esk- commencer, devenir dormeskar (s'endormir) 
paleskar (pâlir)
-ur- suffixe indéterminé skuIturo (une sculpture)
-et- diminutif monteto (éminence) -uy- uy inkuyo (encrier)
-estr- maître skolestro (maître d'école) -yun- petit ou jeune (animal) bovyuno (veau)



IDO, un euroclone

Plutot bien faite, cette langue ne souffre guère que de très peu de petites erreurs dans le vocabulaire, aisément réparables, une grammaire ne présentant  qu'une faute, la confusion entre pronom et adjectif relatifs, et un peu de flou avec le suffixe "er". À part ça, tout est logique et semble pourtant très familier.
En effet, compte tenu de sa date de création, IDO est une langue européenne, c'est sa vertu et sa limite. Un exemple entre d'autres : l'usage du pluriel. Toutes les langues du monde ne marquent pas le pluriel des noms, l'indonésien pour citer une langue parlée par beaucoup de gens, alors qu'on y est si habitué qu'il nous semble difficile d'admettre que d'autres s'en passent fort bien ; naturellement même entre langues européennes il y a des règles qui varient, contrairement au français, mais comme l'anglais, en IDO l'adjectif est invariable, et on s'y fait aisément.
Si on veut bien admettre le caractère européen de l'IDO, ce langage aurait pu être un bon vecteur de communication non seulement en Europe, mais encore aux Amériques, et même dans les pays où la colonisation par les européens a laissé des traces.
Cela semble une occasion perdue et les quelques personnes qui se servent de ce langage sont trop peu nombreuses pour que le mouvement de régression soit endigué. Apprendre l'IDO, et de manière générale toute langue artificielle, ne peut guère être autre chose qu'un exercice intellectuel, ce qui a son charme, et c'est finalement le seul intéret réel aujourd'hui.

Petite note très datée : fin 2017, l'écriture des genres en français adaptés aux personnes fait débat et on voit apparaitre des points dans les mots séparant les accords masculins et féminins. En IDO, il n'y a pas de genre, le sexe peut être marqué par un suffixe s'il est nécessaire, ce qui est rarement le cas. Dès 1907, et cela tout à fait sciemment, les créateurs ont voulu une langue égalitaire entre hommes et femmes, et c'est très réussi.